17 mai 2008

j'ai une démarche-itite à soigner!!

Je ne suis pas très bavarde depuis le début de l'année sur ce que nous travaillons avec Sophie. Ça avance généralement bien au niveau expressif (quand elle parle), un peu plus lentement mais avec progrès au niveau réceptif (sa compréhension). On doit bien avoir été une quinzaine de fois chez l'orthophoniste. On est devant un choix à faire dans les prochains jours, puisqu'elle nous a annoncé qu'elle cessait la pratique le samedi. Je la comprends très bien de penser en premier lieu à sa famille (et à soi!!). On va réfléchir à ce qui est le meilleur pour Sophie et pour nous aussi. Je recommence le travail en août, alors traverser vers la rive-sud en semaine, ça me semble une option peu réalisable...

En milieu de garde, on a aussi eu à rajuster le tir. Suite à une rencontre avec l'éducatrice et l'agente de soutien pédagogique, j'ai demandé à rencontrer la directrice-générale du bureau coordonnateur. Ce fut une très belle rencontre, j'ai pu exprimé les constats que j'avais fait depuis la rédaction du plan d'intégration en novembre 2007. Ils ont semblé intéressés à entendre le point de vue d'un parent, ont noté mes critiques constructives et j'ai aimé avoir une discussion au sujet de l'intégration d'enfants "à défis particuliers" (belle expression bureaucrate, vous ne trouvez pas ?). D'ailleurs, j'ai appris qu'à compter de l'an prochain, un dépistage sera fait dans tous les milieux de garde au niveau moteur, langagier, social... bravo pour cette initiative !!

Ensuite, il y a le merveilleux monde fiscal. Chanceux d'avoir été acceptés pour des crédits d'impôt spéciaux pour notre fille, il faut maintenant démêler tout le jargon des différentes organisations. On apprend en avançant.

Et c'est sans compter sur les appels de suivi ici et là, les recherches sur internet, les lectures à la bibliothèque... tout ça qui tourne autour de ma fille, très important certes mais qui grugent une part importante de notre temps.

4 commentaires:

  1. Quel défi !

    As-tu regardé du côté de la convention collective ? Peut-être aurais-tu droit à une demi-journée/2 semaines pour une rencontre avec l'orthophoniste ? Me semble que ce serait la moindre des choses ! Et avec les écoles qui ferment relativement tôt (pas 17h, en tous cas), tu risquerais de manquer une période de classe en moyenne, non ? Ce serait pour la bonne cause ! Même si en effet, un aller-retour dans le trafic, c'est pas évident pantoute, je te l'accorde.

    Bonne chance !!!

    RépondreEffacer
  2. Bonjour Marie,

    c'est une idée que tu me donnes... je vais téléphoner au syndicat pour m'informer.

    je vais essayer, l'an prochain, de passer mes trois visites à l'hôpital Rivière-des-Prairies (on y retournera pour des évaluations en orthophonie, ergothérapie et pour le bilan en présence du pédopsychiatre) dans mes congés de force majeure.

    RépondreEffacer
  3. Je suis contente de savoir que Sophie progresse bien. Tu mets tellement d'efforts à coordonner tous ces rendez-vous, activités et interventions!

    Je te souhaite de trouver une orthophoniste près de chez toi et accessible aux moments qui vous conviennent...

    RépondreEffacer
  4. Merci Lucie. J'ai fait trois appels ce matin et je suis donc en attente pour avoir des nouvelles.

    RépondreEffacer