07 janvier 2014

Travail et mot-phare : mes objectifs

Je reprenais ce matin le chemin de l'école/du travail.

Si je faisais un sondage dans ma salle d'enseignants, je dirais qu'il y a trois catégories de travailleurs.

1. Ceux qui quittent toujours avec un sac rempli de correction/planification.
2. Ce qui ne quittent jamais avec un sac rempli de correction/planification.
3. Les «entre-deux».

Je suis une »entre-deux».

Lampe by 96dpi, on Flickr
Creative Commons Attribution-Noncommercial 2.0 Generic License  by  96dpi 

Je suis réaliste : ma priorité cette année est de quitter rapidement après mon dernier cours de la journée afin d'aider à la réussite scolaire de mes enfants.

En 1re année, mon fils bénéficie grandement d'une période de leçons en milieu d'après-midi, après avoir joué un peu et avant que ses capacités attentionelles diminuent.

En 4e année, ma fille se fatigue rapidement et je constate que cette année, elle présente moins d'anxiété, est moins malade et elle est capable facilement de faire ses traces d'étude en ma compagnie.

Dimanche, avant de recommencer le travail, je clavardais avec une copine et je mentionnais que je devrais peut-être revoir mes routines du soir. En y pensant bien, j'éprouvais de la frustration de rapporter mes «toutski» d'école.

J'ai réfléchi ensuite à mon mot-phare, «avancer».  Je tiens à améliorer mes pratiques, mais pas à tout prix.

Je vais essayer d'ici le printemps de changer mes habitudes de travail.

1) Garder sur mon bureau d'école une liste des choses à faire, puis la réviser régulièrement.

2) En cas de débordement de correction, je ne ressens pas de culpabilité à travailler à la maison. De plus, les enfants étant plus grands et autonomes, je m'installe de plus en plus sur la table de la cuisine le jour pour garder mes soirées libres.

3) Éliminer les distractions si je travaille à la maison. J'avoue que je suis le genre de personne à laisser Facebook ouvert dans un onglet ou, tel un chien de Pavlov, lire un courriel qui vient d'entrer au son d'une cloche.

4) Éliminer les gobe-temps dans ma tâche de travail.  Parfois difficile dans un monde de bureaucratie et «d'évaluatite-aiguë» mais je suis certaine que je pourrais trouver des manières plus efficaces de travailler.




1 commentaire:

  1. je te souhaite une merveilleuse année et d'"avancer" !

    RépondreEffacer