17 janvier 2009

À contre-courant, je retourne au scrapbook

J'en avais glissé un mot dans un billet précédent, faire du scrapbooking me manque beaucoup. Au début c'était pour un but avoué de collectionner du matériel. Je ne referai plus jamais cette erreur: Sophie bricole avec beaucoup de mes premiers achats. C'était très difficile de se procurer des choses, à mes débuts, en 2001. Je devais le faire par internet, me déplacer à Ottawa.

J'étais une scrappeuse productive. Avant l'arrivée de Sophie, je faisais facilement 175 pages par année. Puis tranquillement, le temps a changé de nature, la fatigue s'est mise de la partie, j'ai dû aussi réaménager nos espaces, alors j'ai plié ma table et rangé mes choses dans des bacs.

Au début, en 2005, ça ne m'a pas manqué. Et drôle de coïncidence, le scrapbook prenait son envol au Québec. Des boutiques ouvraient à chaque mois, ça devenait très très populaire !! Mais cette semaine, j'ai vu que Simple Scrapbooks et Style & Scrap, deux magazines, cessaient d'être publiés. Des boutiques ferment leurs portes. Les gens qui faisaient du scrapbook comme hobby ont changé de passe-temps.

Moi, je veux reprendre mon trimmer pour mettre sur papier des souvenirs.

Le défi, dans les prochaines semaines, sera de me refaire un petit espace dans l'espace actuel que j'ai. Alors je travaille avec moins. Je vais utiliser adéquatement mes espaces de rangement. J'ai des tiroirs roulants qui sont extras pour ranger mon matériel. Plus j'y pense, plus j'ai le goût de recommencer.

4 commentaires:

  1. Isabelle

    J'ai été désolée d'apprendre la fermeure de Style & Scrap. J'avais rencontré une des artisanes et elle m'était fort sympathique.

    Nous, nous allons chez Omer Deserres et le département ne rétrécit pas. Et mon amie Bichonne est représentante d'une cie américaine qui fait des trucs superbes. Mais effectivement, des petites boutiques ferment leurs portes...

    Avec 175 pages par année, tu étais une vraie de vraie! De quoi alimenter un autre blog.

    RépondreEffacer
  2. Je suis bien équipée pour bien des pages, mais quand j'ai besoin de matériel, je vais chez Scrapbook Centrale. À l'époque, j'allais chez la propriétaire et je suis ravie qu'elle ait pu démarrer son entreprise.

    Quand je n'avais pas d'enfant, j'avais beaucoup plus de temps libres!!

    RépondreEffacer
  3. Anonyme7:20 a.m.

    Wow, quelle histoire! Je ne savais pas pour ses deux fermetures. Je dois avouer que je vois moi aussi la diminution de l'intérêt pour le scrapbooking. Mais je suis contente de faire quelques pages par année... Surtout mon album de hiking et ceux des voyages (il ne me reste qu'une page pour celui d'Écosse et je vais avoir celui du Vietnam à commencé... de beaux projets en vue).
    Quand tu seras lancé, nous pourrons refaire une séance de scrapbook ensemble ma chère Isabelle.. Que de beaux souvenirs j'ai avec toi!!!!
    Sue

    RépondreEffacer
  4. Suzie, je trouve que ça devient vraiment trop gros, il y a énormément de compagnies qui lancent des produits, pourtant, on ne devrait pas avoir besoin de tant que ça... j'ai bien hâte de m'y remettre !

    RépondreEffacer