24 juin 2006

L'achat local (changer le monde)

Sur mon premier sac en tissus réutilisable reçu en cadeau par l'organisme EnJeu il y a quelques années, je retrouve le pictogramme des 3N-J (nu, non-loin, naturel et juste). Acheter ses fruits et légumes à la ferme, c'est frapper quatre pierres d'un coup.
------------------------------------------------
Nu : j'apporte mon sac en tissus et même des petits sacs transparents que je garde lors de mes visites à la fruiterie. Exit les haricots dans les assiettes de styromousse et emballés dans une pellicule plastique.

Non-loin : J'ai à peine 5 minutes à faire en automobile pour me rendre au kiosque de ma ferme locale.

Naturel : Ma ferme locale n'est pas certifiée biologique, mais je sais pour parler fréquemment avec les producteurs qu'ils font beaucoup de prévention, de rotation des cultures, et qu'ils ont à coeur la protection de la terre et de ce qu'elle leur donne. Quand même, certains légumes et fruits sont cultivés sans pesticides.

Juste : Je suis terriblement contente d'aller acheter mes légumes à quelques mètres d'où ils ont poussé. En plus, j'encourage les emplois locaux et la survie des petites fermes.
-------------------------------------------------

J'écoutais hier la dernière émission À vous la Terre (dommage, c'est peu probable que je me lève à 6h les weekends pour écouter la nouvelle émission qui traite d'agro-alimentaire...). On a lancé récemment une campagne de sensibilisation pour inviter les gens à prendre conscience du lieu d'origine de leurs fruits et légumes. Le groupe Équiterre y collabore.

L'été, pourquoi ne pas visiter les marchés publics (ou les kiosques en bord de route pour ceux qui n'ont pas la chance d'avoir un marché dans leur ville) ?

Alors je ressors un vieux livre de recettes reçu il y a une dizaine d'années sur les légumes du jardin.

2 commentaires:

  1. Bienvenue dans la blogosphère.

    Je ne connaissais pas du tout ce principe 3N-J. ça me plaît !!! Pas forcémenent compliqué à suivre pour beaucoup de bien.

    RépondreEffacer
  2. Mijo, le livre "L'envers de l'assiette" écrit par Laure Waridel repose sur ce principe. On y retrouve des centaines de faits très intéressants

    RépondreEffacer